breathing under water...

... living under glass

(un journal online)

 

index - ego - préface - journal - archives - liens - écrire

vendredi 1er mars 2002

il dit que je me laisse aller, que je ne veux pas revenir, que je suis déjà partie loin, très loin, et que cela lui fait peur quelques fois. il dit que je joue, que pour chaque instant j'ai une voix, un visage différent, il dit que je joue et que je joue des jeux dangereux. je ne dis rien. j'ai froid. il est tard. je voudrais qu'il se taise. il continue. il a trouvé le filon, la faille, les mots qui font mal. il me dit : tu ne vis pas dans la réalité. je pense aux fleurs rouges qui s'émiettent sur la table, aux heures folles, les heures sanguines où tout m'est trop fort, trop intense, saturé, je pense à X lointain et qui s'endort comme un bébé, et puis je pense : mon pauvre ami, je vivrais sans doute bien mieux si je ne vivais pas tant dans la réalité.

c'est G qui me sauve, m'emmène jouer aux dames à la lueur des bougies alors que tout le monde s'est endormi. très grave comme à son habitude, il me dit : ce qui est triste dans la vie, c'est être condamné à parler avec des gens alors que tu sais pertinemment qu'ils ne comprennent pas un traître mot de ce que tu racontes. je lui dis : tais-toi, et joue.

avant - journal - écrire - après