breathing under water...

(le journal d'ophélia)

mardi 18 juin 2002

la plus belle lettre d'amour date du 18 juin 2001. c'est un lundi. il fait chaud. je porte une robe noire décolletée et des chaussures à brides rouge foncé. le matin j'ai pris le métro et puis j'ai ri encore, le front collé à la vitre entre les stations sèvres-babylone et mabillon de la ligne dix, lorsque les murs soudain s'écartent et que pendant quelques secondes, très courtes vraiment, le métro fou traverse la station de métro fantôme de la croix-rouge. c'est lui qui me dit ça dans la lettre, que la station fantôme se situe à l'intersection des rues de grenelle et du dragon, à l'endroit dit : de la croix-rouge. c'est la plus belle lettre d'amour du monde et elle parle de ça, de la station fantôme entre sèvres-babylone et mabillon qui s'appelait croix-rouge.

tout à l'heure en allant rejoindre D, j'ai collé mon front à la vitre entre sèvres-babylone et mabillon et j'ai souri encore. je ne passe plus souvent par ici. j'ai quitté le lycée et puis cette part secrète de ta vie. je me souviens de tout pourtant, chaque chose et chaque instant. la motte-piquet-grenelle, une fille sanglote sur un banc. j'ai pleuré là aussi, pleuré pour toi sur ce presque même siège, il y a longtemps. je lui souris tout doucement. la motte-piquet-grenouille, je descends bien avant auteuil maintenant.

lundi 18 juin 2001, s'il avait fallu alors donner des raisons de rester vivant je n'aurai donné que ça : les pierres jetées par les fenêtres, rue d'auteuil, les bouteilles à la mer, l'évanouissement à chaque pas. paris n'avait plus d'autre corps que le tien. j'étais déchirée d'amour et de tristesse, j'ai tout déchiré autour de moi je ne regrette rien. la plus belle lettre d'amour du monde date du 18 juin 2001. je m'en souviens très bien. elle ne dit rien d'autre peut être que ce qui a déjà été dit mille fois entre les lignes, de cahier, de métro. tout ce qui est caché dans les mots. et qu'est-ce que ça peut faire maintenant, si tu ne m'aimes plus, si je ne t'aime plus, qu'est-ce que ça peut faire vraiment ? la plus belle lettre d'amour c'est celle-là. c'est celle qui hurle en secret dans le langage. c'est celle qui marque le signe, le corps écrit, l'amour comme la mer qui avance. personne ne sait cela. personne ne saura jamais. personne n'écrit comme toi.

avant - écrire - après
ego - journal - archives - blog